Randonnées pédestres autour de Frontignan : la redoute des Aresquiers

L’histoire de ce site tient à coeur à notre président car avec les épaves napoléoniennes c’est le début d’une belle histoire : la création de la Section de Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines de Frontignan.
En 1808, la tour signal des Aresquiers, va connaître des évènements agités. Ce sémaphore dépourvu de canon subit les attaques d’un bâtiment anglais à la poursuite d’une pinque génoise. Les deux gardiens de la redoute s’enfuient. Par contre, le garde-canal, Jean Besselin, qui logeait à proximité s’empare de son fusil et tient tête à toute la troupe anglaise, surprise de cette résistance. 150 hommes donnent l’assaut appuyés par quelques boulets tirés du vaisseau anglais. Jean Besselin leur résiste jusqu’à épuisement de ses munitions. Il réussit à leur fausser compagnie, non sans avoir abattu quelques uns de ses adversaires. Les Anglais feront sauter à la poudre la redoute ainsi que la cabane du pauvre garde-canal qui a tout perdu dans cette histoire. Son courage sera cependant récompensé par deux gratifications de 150 francs chacune, payées par le ministère de l’Intérieur et par le directeur des Ponts et Chaussées.

Randonnées sous-marines

Tout au long de l’année, en dehors des campagnes archéologiques et quand la météo le permet, les plongeurs de la Sra parcourent les fonds sous-marins du littoral, en particulier ceux situés au large de Frontignan entre 12 et 16 m.

Conférences

Tout au long de l’année, en dehors des campagnes archéologiques, la commission scientifique de la Srassmf transmet la connaissance du patrimoine immergé par des conférences : médiathèque Montaigne, Villa gallo-romaine de Loupian, journées de l’archéologie, Pierres-Vives Montpellier, fête du nautisme capitainerie de Frontignan, associations de Vic-la-Gardiole.

Ateliers scolaires

Tout au long de l’année, en dehors des campagnes archéologiques, Laurence Serra au nom de la Srassmf transmet la connaissance du patrimoine immergé par des ateliers en collège (AET) et en primaire en lien avec le programme scolaire. Comment l’histoire locale s’inscrit dans le programme d’histoire – géographie enseigné à l’école.

Retour en début de page